Les insectes « goutent » par les ailes

Après la fameuse publication sur les insectes et la photosynthèse, Jean-Christophe Valmalette et coll. continuent d’œuvrer pour les insectes. Cet article (en anglais) pourrait bien nous aider à encore mieux a défendre les abeilles….

http://www.nature.com/articles/srep14198Xylocope (1)

Dans cet article publié chez Nature (en open access, donc gratuit) on montre que le système gustatif inclut les poils situés sur les ailes (en quelque sorte, les insectes « goutent » par les ailes) et qu’il il y vraisemblablement un couplage entre le battement des ailes et la fonction gustative, ainsi par exemple, les abeilles battraient des ailes pour « gouter » les molécules par le biais des poils creux. Nos résultats expliquent pourquoi toutes les mesures d’électrophysiologie ont jusqu’à présent échoué : le poil est un capillaire à l’extrémité duquel il y a une zone d’air qui ne permet pas de connecter la mesure électrique à la lymphe dans laquelle baigne la terminaison nerveuse. Jean-Christophe Valmalette -Université de Toulon, CNRS, IM2NP, UMR 7334

 

 

Les commentaires sont clos.